Voyage au campo 2017

 

ARENES DE DAX :

LES PREMIERES IMAGES DES TOROS 2017

 

La commission taurine s'est récemment déplacée au campo pour ramener les meilleures images de tous les toros sélectionnés pour la Temporada 2017. Découvrez les en avant-première.

El Ventorillo
Les toros de la Ganaderia de El Ventorillo feront leur grand retour à Dax, après 11 années d'absence. Musclés, trapus et bien présentés, ces toros tout droit venus de la province de Tolède devraient satisfaire un public plutôt toriste. Ce retour attendu reste une exclusivité, car Dax sera la seule arène française de 1ère catégorie à accueillir cet élevage de renom.


Voir l'album photo Ventorillo

Victorino Martin
Les toros de Victorino Martin restent fidèles à leur grande réputation. Le lot choisi pour les arènes de Dax concentre toutes les caractéristiques de cet élevage devenu mythique. Leur mobilité et leur bravoure légendaires laissent donc présager de grandes faenas et une après-midi animée.


Voir l'album photo Victorino Martin

 

Adolfo Martin
Même si cette ganaderia n'a figuré que trop discrètement au cartel de Dax lors d'une novillada piquée et d'une corrida concours, ces deux rendez-vous se sont soldés par des faenas émouvantes. En toute, logique, la plaza a souhaité accueillir cette année 2017, un lot entier de la ganaderia de Adolfo Martin qui fera ainsi sa véritable présentation en corrida de toro. Souhaitons que, comme à Madrid et dans les plus grandes arènes espagnoles, leur qualité explose au grand jour.


Voir l'album photo Adolfo Martin

Pedraza de Yeltes
Pour la quatrième année consécutive, les toros de Pedraza seront présents dans les arènes de Dax. De l'aveu même de Luis Uranga, propriétaire, ce sont ces mêmes arènes qui ont lancé son élevage. Cette année encore, c'est un grand lot qui combattra dans la plaza centenaire. De gabarits hors norme, toujours très armés, aussi mobiles que braves sous la pique, ces toros devraient susciter l'émotion des 8000 spectateurs qui ne voudront manquer ce spectacle de « toro toro »

Voir l'album photo de Pedraza de Yeltes

Montalvo
Cet élevage se maintient au sommet depuis plus de 5 ans. Pour preuve, en 2016 à Palencia, un toro exceptionnel a été gracié par Miguel Angel Perrera. Présent dans les plus grandes arènes espagnoles (San Isidro 2017 de Madrid), c'est en toute logique que la plaza de Dax fait une nouvelle fois confiance au ganadero Juan Ignacio Perez Tabernero, qui rêve de triomphes face à ses toros.

Voir l'album photo de Montalvo

José Cruz (novillada piquée)
Cette ganaderia, créée en 2001 et située aux portes de Ciudad Rodrigo et a triomphé à Dax lors du concours des novilladas sans picador de 2016. Elle a reçu, à cette occasion, le prix de la meilleure novillada décernée par les critiques taurins de France. Une telle reconnaissance a donc incité la commission taurine à maintenir sa confiance en cette ganaderia. Elle revient cette année, mais dans une catégorie au dessus : la novillada piquée de Toros Y Salsa.


Voir l'album photo José Cruz

Nuñez del Cuvillo
Il faut descendre jusqu'au fin fond de l'Andalousie pour découvrir ces toros mythiques de la ganaderia de Nuñez del Cuvillo. Braves, nobles et piquants, les observateurs considèrent que ces toros ont été les meilleurs de toute la Temporada 2016. Ils participeront au défi ganadero qui verra s'opposer deux toros de San Lorenzo, deux de Domingo Hernandez, et deux de Nuñez del Cuvillo.


Voir l'album photo Nuñez del Cuvillo

Puerto San Lorenzo
Cet élevage de renom n'était pas venu à Dax depuis 2007. Au cartel cet année, avec deux toros, cette  ganaderia datant de 1982, est prête à relever le défi proposé par la commission taurine.  Ces toros, parmi les plus exigeants, ont aujourd’hui le vent en poupe dans le monde taurin après leur formidable sortie pendant la feria d'automne de Madrid. Programmés dans les plus grandes arènes de première catégorie, les toros de San Lorenzo seront donc à Dax et ce sera leur seul et unique rendez-vous en France.

Voir l'album photo Puerto San Lorenzo

Domingo Hernandez
Cette ganaderia a une méthode bien à elle qui consiste à ne retenir comme reproducteurs que les toros graciés. Et ils sont nombreux. C'est cette pure graine de champion qui permet à cet élevage de figurer aux cartels des plus grandes arènes de France et d'Espagne. Cette année, deux toros ont été choisis  pour la corrida événement qui viendra clore la saison taurine dacquoise 2017.

Voir l'album photo de Domingo Hernandez